[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] []
[00-Accueil]
[]
[01-7- Bulletin]
[01-2- Assemblée générale]
[01-3- Concours d'Arpinum]
[01-9-Foire aux préparations]
[01-4- Iuvenalia 2016]
[01-5- Ludus Latinus]
[01-6- Matinée hellénique]
[01-8-Quaestiones]
[02-1- Le mot de la Présidente]
[02-2- Objet et objectifs]
[02-3- Historique]
[02-4- Statuts]
[02-5-Conseil d'administration]
[02-6-Devenir membre]
[03-1-1- Annonces - Actuellement]
[03-2- Activités de nos partenaires]
[04-0-0- Leçons]
[04-1-1- Ressources pédagogiques-Table ronde 2012]
[04-3-1- Défense des langues anciennes]
[04-2- Contributions des élèves - Artes]
[04-4-1- Varia]
[05-1- Prendre contact]
[05-2- S'abonner à la lettre d'information]
[06-1- Liens de nos partenaires]
[06-2- Facebook]
[01-2- Assemblée générale]
[01-2- Assemblée générale 2015]
[01-2- Assemblée générale 2014]
[01-2- Assemblée générale 2013]
[01-2- Assemblée générale 2012]
[01-2- Assemblée générale 2011]
[01-2- Assemblée générale Photos 2015]
[01-2- Assemblée générale Photos 2013]
[01-2- Assemblée générale Photos 2012]
[01-2- Assemblée générale Photos 2011]
[00-Accueil]

PRENEZ ET MANGEZ-EN TOUS

Compte rendu de l’Assemblée générale de l’ACFLA du 9 mars 2013


"Vespere autem facto, discumbebat cum duodecim discipulis. Cenantibus autem eis, accepit panem et benedixit ac fregit deditque discipulis suis et ait : accipite et comedite."

"Le soir étant venu, il se mit à table avec ses douze disciples. Pendant qu'ils mangeaient, il prit du pain et le bénit, puis il le rompit et le donna à ses disciples, en disant : Prenez et mangez-en tous." Matthieu 26, 20 et 26.

Une citation biblique pour débuter ce compte-rendu ? Vraiment ? Vous me direz : c'est d'actualité. En réalité, mon éducation très chrétienne a refait surface, en nous voyant tous réunis autour d'une table blanche, lors de notre dernière Assemblée Générale. Cela m'a fait irrésistiblement penser à la Dernière Cène. Sans Judas et avec un Jardin d'Italie, à la place d'un Jardin des Oliviers.

Nous avions donc décidé d'organiser cette journée à l'Espace Gallo-Romain d'Ath, célèbre dans le monde entier (j'exagère à peine) pour ses barques antiques, extrêmement bien conservées. Notre journée s'est déroulée en trois temps : l'Assemblée Générale proprement dite, la visite de l'exposition "Saveurs Antiques" et le repas de midi.

Nous avons été fort chaleureusement accueillis et reçus par la conservatrice de l'Espace, la très souriante et très dynamique Karine Bausier. Elle avait préparé à notre attention une des salles de réception et recrée (inconsciemment) la Cène, en disposant nos chaises autour d'une longue table rectangulaire, drapée de blanc. Notre présidente s'est assise au centre, notre secrétaire en face et notre trésorière, à l'extrémité. L'ensemble était confondant de vérité. Il n'y manquait plus que Léonard de Vinci et Dan Brown...

Soyons sérieux un instant pour résumer les différents sujets abordés lors de notre Assemblée Générale. Notre présidente, Madame Claire Verly, très en beauté dans un ensemble bleu marine, a pris la parole la première et de sa voix mélodieuse, nous a fait le compte rendu des différentes activités organisées cette année par notre association. Le Ludus Latinus, qui a eu lieu le mercredi 6 février 2013, s'est parfaitement déroulé. Il conviendrait cependant d'en redynamiser la formule, afin d'attirer encore plus d'écoles. Plusieurs idées ont été évoquées, notamment celle d'en confier l'animation à des professionnels externes. Le débat est ouvert : écrivez-nous vos idées et vos solutions. La Matinée Hellénique, organisée par Madame Françoise Delabaye à l'Athénée Royal Marguerite Bervoets de Mons, le mercredi 27 février 2013, a reçu un concert de louanges et de félicitations. La qualité des activités proposées a fort impressionné les collègues et les élèves participants. Il serait important d'accroître la publicité autour de l'évènement pour lui apporter une renommée plus grande encore. Un mot a été touché du concours Artes, organisé par Madame Simone Thonon, au CAF, le mercredi 6 mars 2013. Vous en trouverez un compte rendu détaillé dans les pages de votre magazine préféré. Un débat a ensuite été lancé sur le concours des Iuvenalia et sur les façons de l'adapter au programme et au public actuel du cours de latin. Une réunion spéciale des acteurs impliqués a été convoquée pour le mois de mai prochain.

Notre trésorière, Madame Carine Bamps, très en phase avec une paire de lunettes hipster, a pris le relais, pour la présentation annuelle des comptes. L'ACFLA a terminé l'année scolaire 2011-2012 en positif et son budget demeure en parfait équilibre. Un modèle à suivre, dans une époque de déficit généralisé. Hélas, le nombre de cotisations est en baisse. Ce qui a amené une question essentielle : comment renforcer la visibilité de notre association ? Toutes vos suggestions sont ici aussi les bienvenues.

Au terme de notre Cène générale, Madame Bauzier nous a rejoints pour une brève présentation de l'Espace Gallo-Romain, de son histoire et de ses trésors. Nous l'avons ensuite suivie jusqu'au troisième étage (à pieds, mes aïeux) pour découvrir en sa compagnie l'exposition "Les Saveurs Antiques. A table avec les Gallo-Romains". Il s'agit d'un parcours très didactique et très inventif qui permet à ses visiteurs d'apprendre tout ce qu'ils ont toujours voulu savoir sur les habitudes alimentaires des Gallo-pins, sans jamais avoir osé le demander. Madame Bauzier s'est révélé une guide passionnante et passionnée, dont on a senti toute l'expérience et le talent. Il faudrait que je vous écrive un second compte rendu pour vous détailler toutes les informations que nous avons reçues. Je vous rappelle au passage que l'exposition se visite jusqu'au dimanche 28 avril 2013. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Vous retiendrez déjà que les Celtes ont cessé de manger leurs chevaux et leurs chiens, après leur romanisation, mais qu'ils ont continué à les transformer en articles de maroquinerie ; qu'il est fort difficile d'estimer la quantité de poulets et de poissons ingurgités à l'époque, car leurs carcasses se conservent fort mal ; que les Romains étaient fort portés sur les moules, les huîtres et la sauce de poissons pourris ; que les Gallo-Romains mangeaient plus fréquemment de la vieille carne que du sanglier ; que les Européens n'ont commencé à déguster du lapin qu'au Moyen-Age, préférant jusque-là le lièvre ; que les archéologues en apprennent mille fois plus en fouillant les poubelles de l'Antiquité qu'en relisant Apicius ; enfin que les moines copistes se sont trompés avec une régularité confondante dans le recopiage des proportions, mutilant à jamais certaines recettes.

Madame Bauzier nous a ensuite présenté le meilleur des ateliers sur la cuisine antique. Avec elle, nous avons réalisé du moretum à l'ail, dont vous avez déjà découvert la simplissime recette dans l'éditorial. Elle n'avait pas manqué de disposer sur la table des cerneaux de noix, des noisettes, des olives noires marinées, des morceaux de figues et d'abricots secs, des raisins tout aussi secs et des pignons de pin. Elle nous a fait goûter à un civet de lièvre au clou de girofle. En réalité, il y avait là plein d'autres choses que je n'ai point retenues, trop occupé que j'étais à en manger. J'avoue : c'était délicieux ! L'atelier s'est conclu par la confection de dattes farcies. Prenez une date, enlevez-en le noyau, farcissez-la d'une mélange de noix et de pignons de pin concassés, faites-la frire dans le miel et vous ne voudrez plus jamais d'autre chose comme dessert.

Hélas, je ne pourrai pas vous en dire aussi long sur la dernière séquence : il s’agissait d’une dégustation d’alcools recréés d’après l’antique. Essentiellement des vins et de l’hydromel. Mon syncrétisme religieux m’interdit les libations diverses : je me suis contenté d’observer. Les goûts en matière œnologique différant entre les Romains et nous, personne n’a crié au grand cru. Un échantillon a été boudé par tous : le vin coupé à l’eau de mer. Vous lisez bien : à l’eau de mer. Pour m’occuper de ce temps, j’ai consciemment vidé les plats et ce n’est qu’à regret que j’ai quitté la table. Il le fallait pourtant : le repas de midi nous attentait.

Nous avons donc pris congé de Madame Bauzier avec moult effusions, pour nous rendre au Jardin d’Italie, un restaurant italien sis à un jet de pilum de l’Espace. Le repas fut plus contemporain, avec de la sauce tomate, des pommes frites et surtout, aucune tétine de truie farcie. Le pain rompu, chacun ayant pris sa part et tous ayant mangé, la journée était terminée !

Naïm HERAGHI

  

ASSOCIATION DE LA FWB POUR LES LANGUES ANCIENNES

Activités

-

Assemblée générale

  

2013

Merci à nos partenaires de nous soutenir dans nos activités !

with (document){ document.write('
') if (iedom){ write('
') write('
') write('
') write('
') write('
') } else if (document.layers){ write('') write('') write('') write('') } document.write('
') } }